« J’ai été surpris par l’homogénéité du peloton » Emmanuel Moisan

Le week-end dernier notre équipe élite était engagée sur la deuxième manche de la Coupe de France de division 1. Direction le nord de Poitiers pour revenir sur la Vienne Classic.

Emmanuel Moisan découvrait les Coupes de France le week-end dernier.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’une fois de plus le peloton a prouvé qu’il était en grande forme en ce début de saison! Encore une course qui s’est déroulé à bloc du début à la fin. En cause : les nombreuses attaques, un début de parcours ultra-roulant et la tension de la Coupe de France forçant le peloton à marquer des points pour assurer leur survie à ce niveau.

Du côté des vaudais, ils nous ont encore montré de belles choses en travaillant en équipe, formant ainsi un peu plus le collectif. Toute la journée ils ont su résister aux attaques et pièges du parcours. Très rapidement, Victor Tourde a essuyé un problème mécanique l’éloignant provisoirement du peloton. Au terme de gros efforts il a retrouvé sa place mais n’était plus très bien physiquement. Il a décidé de mettre le clignotant après 100 km, sachant qu’il ne pourrait ni aider l’équipe ni s’illustrer individuellement. Sage décision de se préserver pour la suite du programme, qui est chargé.


Tous les autres coureurs étaient présents dans le peloton tout au long de la course, ce qui est déjà une satisfaction vu l’intensité de l’effort.
Encore une fois frappée par la malchance notre équipe a essuyé les ennuis avec une chute, sans gravité, pour Emmanuel Moisan et de multiples crevaisons dans le final notamment deux pour Maxence Bonjean qui était bien placé dans le peloton.
Au final, les vaudais n’ont pas réussi à rejoindre l’échappée déjà composée de huit coureurs. Le premier représentant vaudais termine 30ème, en la personne de Loris Coss. Nous ne marquons donc pas de points sur cette étape pour le classement N1. Il nous faudra réagir sans tarder pour ne pas risquer une relégation.

Emmanuel Moisan courait sa première Coupe de France et a eu quelques petites surprises. Retrouvez sa réaction ci-dessous :

« La course s’est passée très vite ça roulait assez fort tout le long et le placement était à la fois primordiale et compliqué parfois car on pouvait rapidement s’épuiser dans le vent notamment mais j’ai pu me replacer à l’avant rapidement jusqu’une crevaison sur le circuit.
Je me suis senti bien pendant la course, j’ai apprécié le fait que le placement soit très important notamment avec le vent pour ne pas prendre de cassure, ça roulait vite toute la course et une crevaison sur le circuit m’a fatigué et m’a compliqué la tâche pour me replacer.

J’ai pu prendre de l’expérience en rentrant sur le peloton notamment avec la file des Ds, je me suis pas affolé pour une fois à vouloir rentrer le plus vite dans le peloton. Mais dans le dernier tour se replacer était très compliqué et beaucoup de chutes ont eu lieu mais heureusement c’était sans grande gravité pour moi. J’ai aussi été surpris par l’homogénéité du peloton où il restait quand même beaucoup de coureurs à la fin de la course et ça montre que le niveau est très élevé. Je suis malgré tout très content de cette course, de l’expérience prise et j’ai hâte d’en faire d’autre. »

Pour rappel, voici les trois prochaines et dernières courses qui composent le calendrier 2022 de la Coupe de France :
– 1er au 3 avril : Boucles de l’Artois, course à étapes
– 1er mai : Chrono 47
– 2 au 4 septembre : 3 jours de Cherbourg, course à étapes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s